Face à la grande variété de croquettes disponibles dans les supermarchés, les vétérinaires, les animaleries et les jardineries et même sur Internet, il est souvent difficile de s’y retrouver ! En effet, les offres commerciales sont toujours plus diversifiées en termes de gamme et d’ingrédients : sans céréales, bio, riches en protéines, légères, adaptées aux chats d’intérieur ou stérilisés, chatons, chats adultes, races spécifiques… Alors, comment trouver la croquette la plus adaptée à votre chat 

 

Définir les besoins nutritionnels de votre chat

Tout d’abord, vous devez vous assurer que la croquette choisie peut répondre aux besoins nutritionnels de votre animal en fonction de son âge, de son poids et de son mode de vie. Il faut donc classer premièrement votre chat en fonction de ses caractéristiques générales et de sa race, surtout s’il souffre de certaines sensibilités ou maladies (diabète, obésité…).

À ce stade, votre vétérinaire est votre interlocuteur privilégié et peut vous aider à déterminer la portée précise. Pour un chat sans problème de santé particulier, veuillez considérer son niveau d’activité physique (chat actif ou chat d’intérieur ?) et son état (chat stérilisé, chatte gestante, chaton, chat plus âgé). Les besoins énergétiques du chat adulte doivent être garantis par un apport adéquat en protéines, acides aminés, glucides, lipides, vitamines, minéraux, fibres et acides gras essentiels (oméga). 

 

Analyser la composition de la croquette

Après avoir défini les besoins nutritionnels de votre félin, vous pouvez commander une croquette sur mesure chat auprès de votre vétérinaire. Sinon, vous devez bien lire l’étiquette, car tous les ingrédients y sont renseignés par ordre d’importance.

 

Les céréales

Étant donné que les chats sont presque exclusivement des carnivores, les protéines devraient passer en premier. Mais dans la plupart des produits industriels, la chose la plus importante est le grain. Les croquettes qui contiennent trop de grains doivent être jetées, car elles ne font pas partie de l’alimentation naturelle du chat. Même si nos animaux de compagnie ont développé la capacité de les digérer, ils ne devraient pas représenter plus de 20 % du total des ingrédients du produit. 

 

Les protéines

La teneur en protéines recommandée pour les chats est d’au moins 40 % et peut facilement dépasser 50 % des ingrédients du produit. L’important est que la viande soit de bonne qualité. Evitez donc d’utiliser des croquettes avec les mots « …la farine de cette viande », ce qui signifie qu’il ne s’agit pas de vraie viande, mais d’une carcasse broyée. De plus, les indications sur la quantité de viande dans un produit, sont souvent trompeuses, car les fabricants l’incluent d’abord en fonction de la proportion de viande fraîche. 

 

Les glucides

Principalement représentés par les céréales, les glucides dans l’alimentation du chat doivent être aussi faibles que possible. Cependant, ils peuvent aussi être apportés par le riz, qui est plus digeste que le blé et le maïs, mais doit toujours être présent en faible quantité (<15%). 

 

Les lipides

Si les graisses animales sont bonnes pour la santé des chats (représentant 12% à 20% des ingrédients du produit), les graisses végétales doivent être totalement bannies. Les huiles de poisson (saumon, sardines, maquereau…) sont intéressantes, car elles sont une riche source d’acides gras oméga 3. 

 

Les composants analytiques

Ces ingrédients sont des indicateurs de nutriments dans les croquettes. Inscrits sur une liste d’ingrédients distincte, ils comprennent les protéines, les graisses, les cendres brutes, les vitamines, les minéraux (oligo-éléments), les fibres et les acides aminés (généralement la taurine). Ils peuvent également contenir de l’oméga et de la cellulose. Voici la teneur respective de ces constituants :

  • Cendres grossières : 10 %*
  • Matières grasses brutes : comprise entre 12% et 15%
  • Glucides : comprise entre 0% et 20% (le moins possible)
  • Les vitamines A, D, E, PP et B1 doivent juste être présentes
  • Le calcium : 1 à 2 %
  • Le phosphore : 1 %
  • Le magnésium : moins de 0,1 %
  • La taurine : jusqu’à 0,1 %.
  • Oméga 3 : environ 1%
  • Oméga 6 : jusqu’à 3%